Un site juif messiannique à la disposition des églises et des brebis de l'Eternel

Nos publications

Notre sélection d'ouvrages

Retrouvez notre sélection d'ouvrages consacrés à la Bible.

Nous écrire

Actualités A l'Ecole de Yeshoua
02/04/2012

La Pâque de l’Eternel : une fête messianique et prophétique.

Chers frères et chères sœurs en Yéshoua HaMashi’ah,

« Le premier mois, le quatorzième jour du mois, entre les deux soirs, ce sera la Pâque de l'Éternel » (Lévitique 23.5). C’est ce que l’Eternel a dit à Moïse lorsqu’il fit sortir son peuple du pays d’Egypte, avant l’ère chrétienne… Cet évènement est un évènement majeur sur le plan spirituel. On peut dire que c’est le point de départ de la délivrance. Tout commence par là. Le premier mois de l’année spirituelle, disent les Ecritures, est le mois de Nissan en hébreu. Ce mois est la plupart du temps à cheval sur le mois de mars et le mois d’avril dans notre calendrier grégorien. Nous y sommes et la Pâque de l’Eternel va bientôt être célébrée.
Mais qu’est-ce que la Pâque, pourquoi est-elle un évènement majeur ? En fait : « la Pâque de l’Eternel » veut dire : « l’action de passer au-dessus de quelque chose ou de quelqu’un ».
Au temps de Moïse, la dernière plaie qui frappa l’Egypte fut la mort des premiers-nés des hommes et les premiers-nés des animaux. Pas une seule famille dans le pays d’Egypte ne fut épargnée exceptés les enfants d’Israël (Exode 11.4 à 5). L’Eternel, dans sa grande bonté pour protéger ses enfants, ordonna qu’un agneau soit sacrifié et que son sang soit mis sur le linteau et les montants des portes. L’Eternel dit alors : « le sang vous servira de signe sur les maisons… Et je passerai par-dessus vous et il n’y aura point de plaie qui vous détruise quand je frapperai le pays d’Egypte (Exode 12.13) ». « Et je passerai par-dessus vous » : c’est la Pâque de l’Eternel (Exode 12.11).
Il en est exactement de même aujourd’hui lorsque l’Eternel fait sortir un de ses enfants de l’emprise de ce monde qui est totalement sous l’emprise du malin (1Jean 5.19). L’Eternel a offert son Fils bien aimé en sacrifice afin que quiconque croit en Lui ne périsse point mais qu’il est la vie éternelle (Jean 3.16). Ce Fils bien-aimé c’est Yéshoua (Jésus) qui est l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde (Jean 1.29). C’est pourquoi, l’Esprit de Dieu dit par la bouche de Paul que le Fils de Dieu, le Messie d’Israël est notre Pâque (1Corinthiens 5.7).
Ceci est essentiel et très important car comme hier le sang de l’agneau protégeait les enfants d’Israël des jugements que Dieu avait lancé contre l'Egypte, de même, le sang du Mashia’h (du Messie) nous protège si du moins, nous l’avons accepté comme notre Sauveur et notre Seigneur. Les Ecritures nous disent très clairement que Yéshoua nous délivre de la colère à venir (1Thessaloniciens 1.10). Jean le Baptiste parle également de la colère à venir. Il traite même de « races de vipères » tous ceux qui croient y échapper (Matthieu 3.7 et Luc 3. 7) sans passer par Yéshoua HaMashia’h qui est le chemin, la vérité et la vie (Jean 6.14).
Hier, l’Eternel a fait sortir les enfants d’Israël de l’Egypte. Encore aujourd’hui, l’Eternel fait sortir tous les enfants, Juifs et non Juifs, qu’il s’est acquis au prix du sang précieux de son Fils bien aimé... C’est en quelque sorte la grande « Pâque de l’Eternel » qui s’opère par le sang de l’Agneau. C’est en quelque sorte, la Pâque de l’ère chrétienne. Cette Pâque de l’Eternel dans les très prochaines années, va retrouver sa dimension messianique et prophétique. En effet, de grands jugements vont tomber sur toutes les nations qui ne connaissent pas Dieu, le Dieu des Hébreux, comme hier avec Pharaon qui endurcissait son cœur devant l’Eternel. C’est pourquoi, l’Esprit de Dieu dit à son peuple racheté : « Sortez, sortez du milieu d’eux et séparez-vous… (2Corinthiens 6.16 à 17, Apocalypse 18.4 à 5).
Lorsque nous, les Juifs, nous fêtons la Pâque de l’Eternel, au cours du repas nous levons 4 fois la coupe du fruit de la vigne en l’honneur de l’Eternel : La 1ère fois parce que c’est Lui qui nous affranchit de tous les fardeaux du passé, la 2ème fois parce que c’est Lui qui nous délivre de la servitude du péché, la 3ème coupe parce c’est Lui qui nous sauve par le sang de l’Agneau et enfin la 4ème parce que c’est Lui qui fait de nous Son peuple, un peuple d’adorateurs en esprit et en vérité (Jean 4.23)…
Aussi, chers frères et chères sœurs en Yéshoua HaMashia’h, si vous avez l’occasion de participer à un repas de Pâque juif messianique, n’hésitez surtout pas. Au cours du Séder de Pessah (le repas de la Pâque) vous pourrez y découvrir une foule de symboles et de messages prophétiques qui nous concernent aujourd’hui… Aussi, au travers des siècles et malgré les persécutions, Israël a su garder le message prophétique de la Pâque de l’Eternel. Nous vous encourageons à le découvrir…
Shalom béshem Yéshoua
Nantes, le 11 mars 2012,
Yves Coenne

Actualités

Tous droits réservés A l'Ecole de Yeshoua - 20 rue Corentin Bourveau, Bât C - 44300 Nantes | Contactez-nous | Admin. | Actualités | Calendrier des fêtes juives